2,1 M$ pour l’aménagement d’installations intergénérationnelles au parc Connelly

Article publié 21 mai 2021.

La Municipalité de Saint-Hippolyte est fière d’annoncer qu’elle a une fois de plus réussi à obtenir l’aide financière des deux paliers de gouvernement supérieurs pour un projet porteur, en l’occurrence l’aménagement d’installations intergénérationnelles au parc Connelly. En effet, Québec et Ottawa ont confirmé une aide financière de 2 185 565 $ pour ce projet tant attendu, dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives en soutien à la réalisation de ce projet tant attendu. En vertu de ce programme tripartite (fédéral, provincial et municipal), le projet hippolytois totalisera un investissement 3 278 347,50 $ en y incluant la participation financière de la Municipalité à hauteur de 1 092 782,50 $.

Les travaux seront partagés en deux phases, la première débutant en 2022 par l’aménagement d’un toit au-dessus de la patinoire existante, élément fondamental de ce projet porté depuis dix ans par des citoyens du secteur du parc Connely. De plus, on installera un système de réfrigération pour la patinoire, de même que l’ajout de nouvelles places de stationnement, la construction d’un hangar servant à entreposer la resurfaceuse et l’aménagement d’une butte de glisse. En érigeant un toit au-dessus de la patinoire, la Municipalité estime qu’elle pourra élargir son offre d’activités durant la saison estivale pour la danse en ligne, le basketball, le pickleball et le hockey balle, notamment.

En phase 2, on compte installer: des modules de jeux pour les 0 à 5 ans ainsi que des jeux d’eau; un skate park; un terrain de pétanque; une aire de pique-nique; des jeux d’hébertisme et un mur d’escalade. On construira également un petit bâtiment respectant les normes écoresponsables et proposant des toilettes à terreau (compostables) et un éclairage alimenté par l’énergie solaire. Des aménagements paysagers et des plates-bandes comestibles sont également prévus en 2022.

«Ce projet, c’est d’abord celui de Claude Brosseau et de citoyens de son groupe qui souhaitaient, depuis dix ans déjà, l’installation d’un toit sur la patinoire pour prolonger la saison extérieure. Je tiens à saluer sa passion et sa détermination. La vision d’ensemble de ce projet s’inscrit dans notre volonté d’offrir un milieu de vie sain et actif à toutes les générations, marqué également par notre sensibilité environnementale. Je remercie les gouvernements du Canada et du Québec d’avoir cru en notre beau projet », a conclu le maire, M. Bruno Laroche.