Devrait-on nourrir les canards?

Article publié 6 juillet 2020.

De nombreux organismes, regroupements et spécialistes s’entendent pour dire qu’il ne faut pas nourrir les canards sauvages et autres oiseaux aquatiques.

En effet, nourrir les canards les rend dépendants de la nourriture humaine, ce qui peut atténuer leur instinct migrateur, engendrer chez eux des comportements nuisibles et diminuer leur méfiance naturelle, les rendant ainsi plus vulnérables face aux prédateurs.

Les canards ne peuvent retrouver les éléments essentiels dont ils ont besoin pour vivre dans le pain et autres gâteries offertes par l’humain, ce qui les expose davantage aux maladies et augmente les risques de malnutrition. Leur menu naturel se compose de plantes aquatiques, d’insectes, d’amphibiens et de petits poissons, une alimentation riche en nutriments. Par ailleurs, les nutriments du pain que les canards ne mangent pas peuvent s’accumuler et accélérer la croissance des algues.

La concentration d’un grand nombre d’oiseaux aquatiques dans un secteur limité augmente considérablement le danger de transmission de maladies, tant pour les canards que pour l’humain. Un important regroupement d’oiseaux aquatiques peut effectivement devenir un vecteur de transmission, entre autres, de la dermatite du baigneur. Pour plus de renseignements concernant la dermatite du baigneur, consultez le www.msss.gouv.qc.ca.