Subvention pour le lancement de la démarche MADA

Article publié 2 mars 2020.
Marguerite Blais, ministre des Aînés et des Proches aidants

Le maire de Saint-Hippolyte, Bruno Laroche, annonçait, le 28 février dernier, l’attribution d’une enveloppe de 24 000 $ pour la réalisation de la démarche MADA (Municipalité amie des aînés) sur son territoire. De ce montant, une somme de 12 000 $ est accordée par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, dans le cadre du Programme de soutien à la démarche MADA et une somme de 12 000 $ provient de la Municipalité. S’inscrivant dans la continuité d’une démarche amorcée en 2010 par la Municipalité, cette deuxième phase permettra de consolider certaines des actions déjà amorcées tout en adaptant la démarche MADA à la réalité actuelle des aînés sur le territoire de Saint-Hippolyte.

 « Notre gouvernement vise à créer des environnements sains, sécuritaires et accueillants pour les personnes aînées. Grâce à ces investissements de la part du gouvernement et des acteurs municipaux de Saint-Hippolyte, nous sommes en mesure de favoriser concrètement le plein épanouissement et la participation active à la société des personnes aînées de la circonscription de Prévost. »

Marguerite Blais, députée de la circonscription de Prévost et ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

 Le maire Laroche a, pour sa part, tenu à souligner la nécessité d’adapter les politiques, les services et les infrastructures favorisant le vieillissement actif au sein de sa communauté « Par la mise en place d’une telle démarche sur notre territoire, le conseil municipal souhaite avant tout maintenir l’apport et la participation des aînés à notre collectivité.  Elle permettra de concrétiser notre vision d’une communauté adaptée à toutes les générations. »

Consultation et concertation

S’échelonnant sur deux ans, l’échéancier de réalisation comportera un portrait juste et détaillé de la situation des aînés qui conduira à une vaste consultation permettant de cerner les problématiques, les besoins et les priorités. L’objectif ultime de cette démarche demeure celui de produire un plan d’action qui sera lancé au début de l’année 2021 et mis en œuvre au cours des mois qui suivront.

Un comité de travail a été constitué en décembre dernier en s’assurant d’une représentation diversifiée des acteurs qui proviennent des secteurs politique, public, privé et communautaire. Outre la conseillère municipale responsable de la question des aînés, Madame Chantal Lachaîne, siègent sur ce comité le directeur du Service des sports, loisirs et vie communautaire de la Municipalité, Monsieur Louis Croteau, Madame Viviane Boucher, travailleuse sociale à la retraite du CISSSL, Madame Carole Bilodeau, physiothérapeute à la retraite du CISSSL, Madame Louise Bernier, du Cercle des Fermières de Saint-Hippolyte, Madame Diane Beaulieu Desjardins FADOQ-Laurentides, Monsieur Jacques Larose, du Club de l’âge d’or de Saint-Hippolyte, Madame Sylvie Philippe, du Centre intégré de santé et des services sociaux des Laurentides (CISSSL), Madame Isabelle Lampron, de la Table de réflexion et d’actions de retraités et d’aînés (TRARA), Madame Lucie Plourde, Citoyenne, Madame Denise Collerette, du Club social Amico, et Madame Ginette-Marie Beaulieu, Citoyenne.

Parmi les mandats de ce nouveau comité de travail figure celui de reprendre les discussions et les réflexions autour du mieux-être des ainés. Le comité sera appelé à travailler en étroite collaboration avec les élus, les citoyens et les partenaires pour assurer à la démarche sa cohérence et une concertation dans la réalisation du plan d’action à venir.

« Les prochains mois seront marqués par une belle mobilisation autour de la question des aînés à Saint-Hippolyte. Nous comptons bien entendu consulter les citoyens mais également œuvrer avec les principaux acteurs du milieu, dont certains sont déjà mis à profit au sein de notre comité MADA. La diversification des activités de loisirs, l’augmentation des services de proximité, le transport, les liens intergénérationnels et les saines habitudes de vie constituent quelques-uns des enjeux qui alimenteront la réflexion. » de conclure le maire.

Sur la photo on reconnait le maire Bruno Laroche, Louis Croteau directeur du Service des loisirs de la Municipalité, Jacques Larose, du Club d’Âge d’or de Saint-Hippolyte, Carole Bilodeau, physiothérapeute à la retraite du CISSSL, la ministre des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais, Denise Collerette, du Club social Amico, Isabelle Lampron, de la Table de réflexion et d’actions de retraités et d’aînés (TRARA), Ginette-Marie Beaulieu, Citoyenne, Lucie Plourde, Citoyenne et Chantal Lachaîne, conseillère responsable des loisirs et de la culture à la Municipalité.
Alertes municipales
Pour rester informé en tout temps